Ecriture et révolte

Atelier de 10 séances par Léa Tourret

  • À commencé le 14 mai
  • 490 euros
  • A distance

PRESENTATION

Pour les blessé.e.s, les humilié.e.s, pour ceux qui n’ont poussé qu’un petit glapissement mais qui sentent bien que ça macère désormais dans leur ventre, pour celles qui ont vomi des litres tièdes et puants devant les murmures effarés - C’est pas bien classe, un peu de retenue voyons! - Les recalés du dernier bar qui traînent des pieds en gueulant ou les habituées du silence qui encaissent parfois les paroles des autres comme des petits couteaux brillants. Peut-être que la littérature ne résout rien, mais elle peut toujours offrir un cocon, une retraite pour commencer à s’armer, un espace pour pardonner. Elle peut parfois être thérapeutique, parfois rugissante, réparatrice ou enthousiasmante. Ou simplement là pour dire merde. Pour participer à cet atelier, vous n’êtes pas obligé.e.s d’avoir vécu un drame, et vous ne serez pas obligé.e.s de tout exprimer. Que vous ayez vécu des blessures profondes ou de petites colères passagères, vous serez ici libre de tout dire ou bien même de vous taire, en ayant en tête une phrase qu’a écrit Annie Ernaux dans son roman l'Événement : “D’avoir vécu une chose, quelle qu’elle soit, donne le droit imprescriptible de l’écrire.”